Les articles du jour

Deuxième réplique de ce mardi 31 mai de 4.5 degrés à Mihoub (w.de Médéa)

Une deuxième réplique de cette journée de mardi 31 mai, de magnitude 4.5 degrés, sur l'échelle ouverte de Richter, enregistrée à Mihoub (W.de Médéa) à 18h35, a indiqué le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué diffusé sur son site internet.

[Continuez la lecture]

Des tentes, des aides et des psychologues aux chevets des sinistrés

En plus des tentes distribuées aux habitants sinistrés de la wilaya de Médéa, nombre de décisions ont été prises, conjointement par le ministre de l'Habitat et le wali, dont l'assistance médicale et la facilitation de la construction rurale sous formes d'aides en matériaux ou financières pour conforter le bâti endommagé.

[Continuez la lecture]

Une nouvelle réplique de magnitude 3,3 degrés enregistrée ce mardi 31 mai à l'Ouest de Mihoub

Une nouvelle réplique d'une magnitude de 3,3 sur l'échelle ouverte de Richter, a été enregistrée mardi 31 mai à 07h15 du matin, a indiqué le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué diffusé sur son site internet.

[Continuez la lecture]

Article récent

Une réplique de 3,5 degrés enregistrée au Sud Ouest de Mihoub à Médéa ce lundi 30 mai à 17h44

Une réplique d'une magnitude de 3,5 sur l'échelle ouverte de Richter, a été enregistrée lundi à 17:44, a indiqué le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué diffusé sur son site internet.

[Continuez la lecture]

communiqué du CRAAG

L'activité sismique de ces derniers mois !... : Le directeur général du CRAAG répond

activité sismique en Algérie

Depuis quelques mois une activité sismique est enregistrée dans notre pays. Doit-on s'inquiéter ? est-elle normale ? doit-on s'alarmer que la terre trépide aussi souvent dans certaines régions du pays ? La réponse est « Pas du tout », selon M. Yelles, directeur général du CRAAG.

Qui ajoute : « L'activité sismique observée ces deux derniers mois, à travers le pays, est tout à fait normale. La terre tremble généralement en Algérie sans pour autant se dérober sous les pieds des habitants. C'est une activité permanente traduisant un processus continu qui s'explique par le frottement perpétuel des plaques tectoniques eurasienne et africaine et, dans certaines zones, l'accumulation de l'énergie est plus importante que dans d'autres. Toutefois, il ne faut être ni alarmiste ni fataliste, l'Algérie est classée zone des activités sismiques modérées, et il faut...

Continuer la lecture

Page d’Accueil des secousses telluriques en Algérie

Les séismes en Algérie et les causes principales des Tremblements de terre

Page d'Accueil - seismes

 

Les séismes se produisent à cause du déplacement des plaques tectoniques les unes par rapport aux autres. Le déplacement de ces plaques est dû à un certain refroidissement de la planète Terre.

Dans certaines régions, les plaques tectoniques s’affrontent, ce qui entraîne une accumulation d’énergie donc de contraintes (forces) le long des zones des failles.
Lorsque cette accumulation devient très importante et dépasse le seuil critique, l’équilibre de contact entre les deux plaques est rompu, la faille cède générant ainsi le séisme. En d’autres termes, on peut ainsi dire qu’un séisme est une vibration du sol, causée par une fracture brutale des roches en profondeur, créant des failles dans le sol et parfois en surface.
L’activité sismique est concentrée le long de failles, en général à proximité des frontières entre ces plaques.

[ continuez la lecture ➜ ]