L’histoire sismique de l’Algérie [ irsn ]

Compte tenu de sa localisation dans une zone de convergence de plaques, l’Algérie est une région à forte sismicité. Au cours de son histoire, elle a subi plusieurs séismes destructeurs. Parmi les plus notables, on peut citer : 

Historique de magnitude 5 +

  • 1715 séisme d’Alger : magnitude 7.5, 20 000 morts
  • 1856 Djidjelli (Jijel) le port est détruit par un raz de marée avec des vagues de plusieurs mètres de hauteur.
  • 1887 El-Kalaâ (La Calle) : 29 novembre 1887 magnitude 7.5, 20 morts.
  • 1891 Gouraya (Cap Larrès) : 15 janvier 1891 magnitude 7.5, 38 morts.
  • 1910 Sour ElGhozlane (Aumale) : 24 juin 1910 magnitude 6.4 et 6.6, 30 morts.
  • 1922 Aïn ElHassan : 25 août 1922 magnitude 5.1, 2 morts.
  • 1950 Béjaïa (Bougie) : 12 février 1950 magnitude 5.6, 264 morts, 1 000 maisons détruites.
  • 1954 Chlef (Orléansville, EL Asnam): 9 septembre 1954 magnitude 6.7, 1 243 morts, 20 000 bâtiments détruits.
  • 1960 M’sila : 21 février 1960 magnitude 5.5, 47 morts.
  • 1965 M’sila : 1er janvier 1965 magnitude 5.5, 5 morts.
  • 1973 Mansourah : 24 novembre 1973 magnitude 5.1, 4 morts.
  • 1980 Chlef (Orléansville, EL Asnam): magnitude 7.2, 2 633 morts.
  • 1985 Constantine : 27 octobre 1985 magnitude 5.9, 10 morts.
  • 1988 El-Affroun : 31 octobre 1988 magnitude 5.4.
  • 1989 Djebel Chenoua : 29 octobre 1989 magnitude 6.2, 22 morts.
  • 1994 Mascara : 18 août 1994 magnitude 5.6.
  • 1996 Alger : 4 septembre 1996 magnitude 5.7.
  • 1999 Aïn Témouchent : 22 décembre 1999 magnitude 6.1.
  • 2000 Béni Ourtilane: 10 novembre 2000 magnitude 5.7, 2 morts.
  • 2003 Boumerdès (algérois) : 21 mai 2003 magnitude 6.2 et 6.8, 2 278 morts, 10 261 blessés, 119 000 personnes sinistrés. C’est le plus fort tremblement de terre enregistré et ressenti depuis le séisme d’Alger du 3 février 1716. Il a, par ailleurs, provoqué un raz de marée (mini tsunami) qui est arrivé jusqu’aux Baléares.
  • 2006 Laâlam (Kherrata) : 20 mars 2006 magnitude 5.8, 4 morts, 68 blessés, 140 habitations endommagées.
  • 2007 Médéa : 22 août 2007 magnitude 5.2, sans gros dégâts.
  • 2007 Mostaganem : 8 août 2007 magnitude 5.1, sans gros dégâts.
  • 2007 Touggourt : 8 juillet 2007 magnitude 5.1, sans gros dégâts.
  • 2010 Béni Ilmane (Sétif) : 14 mai 2010 magnitude 5.2, 16 mai 2010 de magnitude 5.0, 23 mai 2010 magnitude 5.0.

Néanmoins, aucun séisme majeur n’avait été répertorié jusqu’alors dans la région de l’épicentre. L ‘intensité maximale observée (évaluation des dégâts dus aux séismes) y est faible au regard d’autres régions de l’Algérie. En effet, dans cette région l’intensité maximale observée ne dépasse pas V . Compte tenu de l’importance des destructions engendrées par le séisme du 21 mai 2003, l’intensité de cette secousse est a priori supérieure à VIII. Une évaluation précise ne pourra être réalisée qu’après enquête sur le terrain.

Séisme: Comment s’y préparer

Séisme.algerieautrefois


Que faut-il faire lors d’un tremblement de terre :
[ Lire ]

[Télécharger]

 

On ne sait jamais !
Archives